En décembre 2020, la municipalité de Chelsea a accepté notre proposition pour un programme d’enquête qui aidera à détecter et à comprendre la propagation des espèces envahissantes dans la rivière Gatineau.

Les espèces aquatiques envahissantes sont des espèces de poissons, d’invertébrés ou de plantes qui ont été introduites dans un nouvel environnement aquatique, en dehors de leur aire de répartition naturelle. Une fois introduites, les populations d’espèces aquatiques envahissantes peuvent croître rapidement, car elles n’ont pas de prédateurs naturels dans leur nouvel environnement. Par conséquent, elles peuvent supplanter les espèces indigènes et leur nuire. Elles peuvent même altérer et rendre inhospitalier leur habitat.
Il y a une propagation importante du myriophylle en épi entre Alcove et le barrage de Chelsea, et la présence d’autres espèces envahissantes comme la moule zébrée et la carpe asiatique est aussi possible.

Voici les différentes étapes du projet que nous proposons :

  • Établissement d’une liste d’espèces potentiellement dangereuses pour la rivière Gatineau.

  • Création et mise en œuvre d’un plan d’enquête pour détecter et évaluer la propagation et l’incidence des espèces envahissantes.

  • Identification précise des échantillons collectés en faisant appel à l’expertise de différentes organisations telles que l’ABV des 7, Garde-rivière des Outaouais, l’Université d’Ottawa et le Musée canadien de la nature.

  • Rédaction d’un rapport indiquant les résultats de l’enquête, y compris les cartes et l’identification des espèces.

  • Rédaction de recommandations pour des mesures d’atténuation.