Au Canada, l’utilisation excessive du sel de voirie est une des menaces principales à la santé de nos ressources d’eau douce. En effet, en 2001, le gouvernement du Canada estimait qu’on utilisait près de 5 millions de tonnes de sel par an, principalement en Ontario et au Québec. Il est répandu sur les routes, les trottoirs et les stationnements avant d’être entraîné par le ruissellement dans nos lacs et nos rivières. Le chlorure, principale composante toxique, peut alors s’y accumuler et perturber gravement l’équilibre des écosystèmes aquatiques.

Dans le cadre du Programme de soutien régional aux enjeux de l’eau (PSREE) du Québec, l’Agence du Bassin Versant des 7 a lancé une toute nouvelle étude sur l’utilisation du sel de voirie en Outaouais dans le but de mieux protéger les écosystèmes aquatiques et riverains.

Une telle initiative nécessite un effort collectif. C’est pourquoi l’ABV des 7 a mobilisé des organismes ayant des forces en gestion de bassin versant (ABV des 7), en communication et en science citoyenne (Garde-rivière des Outaouais), volontaires pour prélever des échantillons (Amis de la rivière Gatineau) et en activisme (La Pêche Coalition for a Green New Deal). Tirer profit de chacune de ces expertises permettra de réaliser des actions concrètes qui auront un effet positif sur l’environnement dès maintenant et pour l’avenir.

À l’hiver 2019-2020, Garde-rivière des Outaouais a mené un projet de surveillance communautaire visant à déterminer si les concentrations de chlorure des ruisseaux d’Ottawa et de Gatineau atteignaient des niveaux potentiellement néfastes pour les milieux aquatiques causés par l’utilisation du sel de voirie. Un rapport publié récemment présente les résultats de ce projet pilote. À de nombreux endroits, les concentrations de chlorure étaient bien au-dessus des seuils de toxicité. Dans ce rapport, on souligne également la nécessité de poursuivre la surveillance et d’accroître le programme dans les années à venir.

En 2021, ce nouveau projet fondé sur le projet pilote du secteur d’Ottawa-Gatineau étend son champ d’action à la MRC des Collines-de-l’Outaouais afin d’étudier plusieurs nouveaux cours d’eau de la rivière de la Gatineau.

Le projet est divisé en trois phases qui sont en cours de réalisation : analyse documentaire et sondage auprès des municipalités de la MRC des Collines-de-l’Outaouais visant à mieux comprendre la gestion du sel de voirie dans la région, échantillonnage de certains cours d’eau de la MRC dans le but de mesurer les effets du sel de voirie et la création d’outils de sensibilisation s’adressant aux municipalités et aux entreprises.